Conclusion

Ce qui a été précédemment exposé devrait avoir donné au lecteur une idée plus claire du fait que Dieu embrasse tout. Dans l’intemporalité et dans un monde composé d'images, l'homme est évalué seul par son Créateur. Cela le laisse seul face à Dieu. Le verset, "Laisse-Moi avec celui que J’ai créé seul" (sourate El Mouddathir - 74, verset 11), donne une indication très claire de cette évidence.

Une fois en possession des données expliquées dans ce livre, le lecteur pourra aisément comprendre que, lui inclus, l'homme ne vit que dans un monde de sensations. Dans cet univers de perceptions, l'être unique et absolu est Dieu. Il n'y a aucune autre divinité à part Lui. Toutes les choses auxquelles les gens attachent de l'importance et pour lesquelles elles rejettent leur religion ne sont tout simplement sans aucune signification:

Il en est ainsi parce qu’Allah est la Vérité, et que tout ce qu’ils invoquent en dehors de Lui est le mensonge, et qu’Allah, c’est Lui le Très-Haut, le Très-Grand. (Sourate Loqman - 31, verset 30)

Sur un écran tridimensionnel de haute qualité, un individu regarde un film qui est projeté. Comme il est presque accroché à cet écran, il ne peut s’en détacher pour pouvoir saisir la situation dans laquelle il se trouve. Oubliant qu'il est en présence de Dieu Qui le met à l’épreuve, il finit par se croire indépendant et séparé de Dieu. De là, il s’imagine très important. Son vécu lui semble si réel qu'il considère son corps imaginaire, ses biens imaginaires, sa famille imaginaire et ses amis imaginaires, qu’il voit sur l’écran, être réels et ressent de la fierté de les avoir. Mais, comme il est expressément rappelé dans le verset, "béni soit Celui à Qui appartient la souveraineté des cieux et de la terre et de ce qui est entre eux…" (sourate Ezoukhrouf - 43, verset 85), le propriétaire unique de ces biens est Dieu. Si Dieu devait retirer cette image de l'écran, même pour un instant, le spectateur humain reconnaîtrait qu'il est vraiment seul. En outre, il aurait honte d'être fier de toutes les images qu'il observe sur l'écran; c'est-à-dire de son corps, de ses biens et de tout ce qu’il voit du monde extérieur.

Un être sensé qui soupèserait ces faits prendrait également conscience de sa faiblesse devant Dieu. Il ne peut gagner les faveurs et mener une vie agréable pour toute l'éternité que s’il se prosterne devant son Créateur. C’est alors seulement qu’il peut espérer que Dieu lui montre les images du paradis pour toute l'éternité. Et tout comme ce monde est un ensemble de perceptions, le paradis et l'enfer le sont également. Toutes les images se rapportant au paradis et à l'enfer sont conservées dans la mémoire de Dieu. Et Dieu permet de voir ces images à ceux qu’Il veut.

Ce que Dieu attend de Ses serviteurs est tout à fait clair: reconnaître Son pouvoir et mener une vie en observant Ses limites. Mais, en raison de leur insouciance, certaines personnes oublient leur Créateur et Le renient. Pour beaucoup, une des raisons principales qui les induit en erreur est la foule qui les entoure. Une foule qu'ils pensent exister. Ces gens montrent une attitude aussi rebelle parce qu'ils croient que leurs amis, associés, et ceux qui partagent leur même mentalité, existent et parce qu'ils oublient qu'ils sont en réalité tout seuls. Cependant, à leur grande déception, chacun d'eux est totalement seul, et peu importe de combien de gens ils sont entourés. Personne n’est là pour les aider, à part Dieu:

… et ils ne trouveront, pour eux, en dehors d’Allah, ni allié ni secoureur. (Sourate Ennissa - 4, verset 173)

Et comme précisé dans ce verset "… au Jour de la Résurrection, chacun d’eux se rendra seul auprès de Lui" (sourate Maryam - 19, verset 95), le Jour du Jugement, ils seront seuls en présence de Dieu. Aucun de leurs amis et parents, qui ont oublié le Jour du Jugement et l’au-delà, ne seront à côté d'eux ce jour-là. Et très certainement Satan, qu'ils ont suivi avec enthousiasme, les abandonnera:

Il m’a, en effet, égaré loin du rappel [le Qor’an], après qu’il me soit parvenu. Et le Diable déserte l’homme (après l’avoir tenté). (Sourate El Fourqan - 25, verset 29)

Et vous voici venus à Nous, seuls, tout comme Nous vous avions créés la première fois, abandonnant derrière vos dos tout ce que Nous vous avions accordé. Nous ne vous voyons point accompagnés des intercesseurs que vous prétendiez être des associés. Il y a certainement eu rupture entre vous: ils vous ont abandonnés, ceux que vous prétendiez (être vos intercesseurs). (Sourate El En’am - 6, verset 94)

Pour ceux qui sont sincères dans leur approche, ils seront en mesure de comprendre cet exposé de faits. Les explications du Qor’an sont tout à fait claires et explicites. Ce fait ne change jamais, que vous soyez au milieu d'une foule, dans un cinéma, dans une réunion, dans une rue animée, ou parmi vos amis les plus proches. Vous êtes, en réalité, bien seuls. L'état de ceux qui ne peuvent le comprendre en raison de leurs préjugés est expliqué dans le verset suivant:

… c’est qu’ils sont des gens qui ne raisonnent pas. (Sourate El Hachr - 59, verset 14)

Ceux qui mettent de côté leurs préjugés et considèrent ces faits sont les croyants, ce sont ceux qui peuvent y penser et en tenir compte:

Est-ce que celui qui, aux heures de la nuit, reste en dévotion, prosterné et debout, prenant garde à l’au-delà et espérant la miséricorde de son Seigneur... Dis: "Sont-ils égaux, ceux qui savent et ceux qui ne savent pas?" Seuls les doués d’intelligence se rappellent. (Sourate Ezzoumar - 39, verset 9)

Ainsi, vous aussi soumettez-vous à Dieu et obéissez-Lui.
Et évitez d’être, comme nous le dit le verset, "celui qui est aveugle"


< Accueil >